Archives du mot-clé Développement

Le développement comparé erroné entre l’Afrique et l’Asie

Je traiterai, de manière laconique, du décollage de l’Asie par rapport à l’Afrique.

Les USA, ont décidé de faire de la Chine, le Pays le plus favorisé en matières de Commerces.

Voici, globalement, certaines raisons preponderamment exogènes de l’avance de l’Asie sur l’Afrique:

  1. La Chine a eu son indépendance en 1949, avant les pays Africains.
  2. Après la colonisation des pays asiatiques tel que la Chine, les puissances occidentales étant dotées des « Technologies Universelles » ont décidé de faire progressivement de ceux-ci leurs Atéliers du Monde aux environs des années 80 et bien subséquemment.
  3. Après les productions faramineuses résultant de cet Atélier du Monde, les mêmes puissances, particulièrement les USA, ont décidé de faire de la Chine, le Pays le plus favorisé en matières de Commerces, lui générant ainsi des Trillions de Dollars en PIB et autres.
  4. Des brevets d’inventions et autres sont collossalement usités, selon plusieurs sources, sans être achetés par la même Chine, avec ou peu de sanctions extérieures.

Toutes ces manœuvres occidentales ont produit de dividendes multilatérales, multidimensionnelles et multisectorielles à la Chine, en termes économiques et autres, et aux restes de l’Asie, comme la Corée du Sud et autres que certains citent dans leurs argumentaires vis à vis de leur rang à l’horizon 1965 comparé à celui de certains pays comme la Côte D’Ivoire.

Des retombées extraordinaires, en tenant compte des solidarités Asiatiques, que j’appelle les « effets de réverbérations » de la Chine vers ses frères Asiatiques.

  1. Pendant ce temps, l’Afrique était et est toujours les champs de plusieurs sortes de Complots qui se trouvent dans une de mes publications que j’ai intitulée  » Des Complots contre le monde Noir / Les Africains./ que je vais poster en Addendum à cette réponse.
  2. J’hypothèse même, aux vues de tout ce qui précède, qu’il y aurait disproportionnellement plus de Boursiers Asiatiques bénécifiaires de bourses occidentales par rapports aux boursiers Africains.
    Retenons ici que, la Technologie que déploie une partie de l’occident au reste du monde est la « Technologie Universel »!

Par conséquent, en matières de développement comparé, comparaison ne doit pas être raison, quand il s’agit des Continents Africain et Asiatique.  

L’Afrique a été taclée et continue d’être taclée dans la course aux developpements par des Agents exogènes à esprits mafieux, de manières préponderantes.

Le Nigéria est aujourd’hui mieux placé que certains petits pays Asiatiques.

Malgré tout ce qui précède, grâce à la résilience Noiro – Africaine et d’autres facteurs, le Nigéria est aujourd’hui mieux placé que certains petits pays Asiatiques!

Cette brève sortie sur cette Thématique de développement comparé, est une dimension des PanAfricanismes D’Afro – Optimisme, D’Imageries Positives, De Libérations Mentales.

Dr. Bamba(S.C.), H.c., Activiste en PanAfricanisme Pluraliste.

LE REVOLUTIONNISME DE L’INTELLECTUALISME Part. 2

Tentons de réfléchir concrètement sur la définition de certains termes, eu égard au comportement que nous africains affichons.

« Une révolution mentale précède toujours toute autre révolution. »

REVOLUTIONNISME

Nous pensons que le révolutionnisme doit être une vie de tout homme non satisfait en un point de vue quelconque, un comportement mental, physiologique et un rendez-vous des idées qui cadrent avec une vision en sa moindre valeur positive. Sachez qu’une révolution mentale précède toujours toute autre révolution.

« Assimiler les connaissances reçues afin d’en faire sa propre vie. »

INTELLECTUALISME

Il ne doit être perçu comme le simple fait de recevoir son certificat d’études primaires, son baccalauréat ou son diplôme d’état. Moins encore comme étant le fait de défendre son premier, son second cycle, son mémoire de DEA ou sa thèse de doctorat.

Ce n’est même pas le fait d’emmagasiner des dizaines de brevet et attestation de formation, quoique nécessaire.

L’intellectualisme est pour nous, le fait de s’assimiler les connaissances reçues afin d’en faire sa propre vie.

Un économiste se fait une vie économique. Dans le métier qu’il va exercer, l’on constatera qu’il applique prioritairement les principes économiques.

Un juriste quant à lui, partout où il se trouverait, il se fera juriste , faiseur de loi et respectera le droit de chacun et de tous.

De ces defitions nous constatons que l’Afrique quant à elle connait un décalage important entre l’intellectualisme et l’apport de celui-ci sur le marché d’emplois.

L’engagement est certainement visible, mais il n’est pas adapté. Dans un monde capitaliste plein de personnalisation et d’individualisation, nous nous ne pouvons que constater l’accroissement de l’injustice et sa modernisation, la multiplication de formes de corruption, la négligence de services de l’État, la confusion entre la caisse de l’État et sa propre poche, sans oublier les inégalités croissantes, simplification dans la messe prolétaire.

« Le principe des pays de la périphérie et ceux du centre s’applique. »

Le constat est tel que l’offre ne répond absolument pas à la demande sur le marché d’usage et celui de l’emploi. Faute de quoi, aucune avancée significative n’est disponible même si cela est envisagée.

Les riches creusent un écart non négligeable en bafouant les droits et intérêts de la classe moyenne. Et là, le principe des pays de la périphérie et ceux du centre s’applique.

Ainsi, L’intellectualisme doit être perçu comme un comportement d’adaptation quotidienne qui engendre un changement radical de mieux à mieux, dans un sens de compréhension fine, suivant un sens de responsabilité qui doit être non seulement juste mais aussi et surtout fiable ; il est un sens d’agir et de faire agir tout en tenant compte de l’autre dans le respect mutuel.

L’intellectualisme est une barrière entre l’homme et tous les actes destructeurs. (à suivre)

MBOYO SHABANI Léon sem

CE QU’EST « UBUNTU »

Ubuntu peut se traduire littéralement par : « je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes ». Voici donc comment on pourrait rapidement résumer, en toute simplicité, cette philosophie africaine qui se diffuse de plus en plus dans le monde. 

« Je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous ».

Une définition commune en donne pour sens « la qualité inhérente au fait d’être une personne parmi d’autres personnes ». Le terme Ubuntu est souvent lié au proverbe « Umuntu ngumuntu ngabantu » signifiant approximativement : « Je suis ce que je suis parce que vous êtes ce que vous êtes », ou d’une manière plus littérale : « Je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous ».

Ubuntu est un mot originaire d’Afrique subsaharienne combinant merveilleusement les principes d’humanisme et de fraternité. Le terme Ubuntu est un concept présent dans toutes les langues bantu (en lingala Bomoto, en kikongo Kimuntu, en punu Butu, en Kinyarwanda et Kirundi Ubuntu…). Ce mot a été remis au goût du jour grâce à Nelson Mandela à qui cette notion a inspiré sa politique de paix et de réconciliation nationale post apartheid (Paix et Réconciliation).

«  Ubuntu, l’invitation au Savoir Agir en vue de savoir être.  »

Selon l’archevêque Desmond Tutu, prix Nobel de la paix et président de la commission Truth and Reconciliation : « Quelqu’un qui vit le Ubuntu est ouvert et disponible pour les autres » car il a conscience « d’appartenir à quelque chose de plus grand que sa personne ». Il est intimement convaincu que seul il n’arrivera à rien et que ses actes auront des répercussions sur les autres de même que ceux des autres auront des conséquences sur les autres, d’où l’invitation au Savoir Agir en vue de savoir être.

Concrètement qu’est ce que cela peut-il apporter dans le Processus Développement de l’Afrique ainsi que dans l’Eveil Africaine qui doit conduire au développement du continent ? Pour faire face au Paradigme fondé sur la corruption, le détournement, la trahison, le tribalisme, etc., de nombreux leaders d’opinion, entrepreneurs et chefs d’état africains s’appuient sur la philosophie du Ubuntu pour la mise au point d’un Développement basé sur un model africain.

Ce qui rend encore plus intéressante cette philosophie de vie africaine qu’est le Ubuntu est que c’est un concept personnel qui pousse celui l’adopte à donner la priorité, non à ses propres intérêts, à ceux de la communauté à la quelle il appartient. Il nous pousse à percevoir notre bien être comme étant tributaire de celui de notre communauté. Il nous permet de trouver une autre voie de développement éloigné des modèles précédemment reçus car il implique le fait de se développer car on fais le bien.

Certes ce qui compte c’est évidemment sa propre survie et son développement personnel. Mais on apprend avec le Ubuntu que ces ceux-ci ne peuvent être réalisables sans que l’on contribue personnellement à à la survie et au développement des autres. Voila pourquoi ce concept universel qu’est le Ubuntu devrait être érigé en nous tel un principe de vie liant d’interdépendance à l’entraide communautaire.

Une interdépendance expérimentée par deux grands dignes fils de l’Afrique, l’un disparu, Nelson Mandela et l’autre qui défie encore le temps, l’archevêque Desmond Tutu, à qui nous empruntons les quelques mots suivant en guise de conclusion pour cet article :

« Quelqu’un Ubuntu est ouvert et disponible pour les autres, dévoué aux autres, ne se sent pas menacé parce que les autres sont capables et bons car il possède sa propre estime de soi – qui vient de la connaissance qu’il a d’appartenir à quelque chose de plus grand – et qu’il est diminué quand les autres sont diminués ou humiliés, quand les autres sont torturés ou opprimés. »

Desmond Tutu
« Soyons et vivons Ubuntu pour une Afrique forte et unie. »

LAISSEZ LES AUTRES TRANQUILLE

La vie est une grande école dont les expériences sont les enseignants.

Nous avons tous d’une manière ou d’une autre des leçons à apprendre!

La vie est une grande école dont les expériences sont les enseignants. Evitons d’exposer les faiblesses des autres, car ils ont des leçons à apprendre et eux seuls comprendront après experiences. Ce n’est pas gentil de chaque fois s’ingérer dans les affaires des autres jusqu’à déranger leur espace psychique et leur liberté. (Cfr. La loi de la non-ingérence)

Voyez le côté positif des choses.

Tout le monde est libre et il existe parce que Dieu l’aime. Voyez le côté positif des choses et prenez les choses comme elles sont.

Un maître spirituel a dit :

« S’occuper trop des affaires des autres que de ses siennes, c’est comme mettre les chaussures ayant une pointure petite que la vôtre »

Donc vous ne saurez pas avancer dans votre vie si vous vous occupez plus de ce qui ne vous concerne pas.

La sagesse vient après l’expérience et non après les études.

CHANGE TA CONSCIENCE ET CHANGE TA VIE.

CCCV ✍🏾 F. M

REVEUILLEZ – VOUS ET CRÉEZ VOTRE MONDE

Vous avez toujours tendance à vouloir être comme les autres ?
Manger, travailler, s’habiller, rouler ou parler comme les autres ?
Eh bien c’est normal !

Notre vie présente est toujours la vie future de notre vie passée.

Mais vous oubliez une chose : La réalité est telle que, ce que les autres ont, est la conséquence logique de leurs habitudes, c’est le résultat de leur travail ou la réponse de leurs exercices spirituels et leurs contemplations. Notre vie présente est toujours la vie future de notre vie passée.

Ne cherchez pas toujours à être comme les autres ou avoir ce que les autres ont, mais cherchez à être vous et avoir ce que vous seul voulez être. Si chaque fois vous chercherez à marcher sur la route tracée par les autres, sachez que tous les trésors ont été ramassés par les créateurs de la dite route.

Rien ne quittera l’invisible vers le visible
si vous n’avez pas encore appuyés sur le bon bouton.

Vous êtes naturellement dotés du pouvoir créateur. Et tant que vous ne vous assumez pas aujourd’hui et que vous ne prenez pas en charge votre vie présente, arrêtez de croire à la possibilité d’un changement dans votre vie, arrêtez de vous attendre à un miracle, car rien ne quittera l’invisible vers le visible si vous n’avez pas encore appuyés sur le bon bouton. (Cfr. La loi de l’attraction).

Ce n’est pas parce que vous ne voyez rien que rien n’existe (Cfr. La loi de vibration). Vous êtes tout un mystère à Exploiter. Et le temps dont vous disposez dans cette vie est insuffisant pour exploiter en profondeur cet être que vous êtes. Malheureusement vous n’en avez même pas encore commencé l’exploitation.

En réalité le temps qu’il vous faut pour changer votre futur consiste en moins de 10% de celui que vous dépensez chaque jour pour envier, parler et penser aux autres. Tant que votre temps est dépensé pour penser à ce qui vous est extérieur, votre extérieur ne changera pas aussi longtemps que votre intérieur restera vierge.

Inspirez-vous des autres
mais soyez votre propre marque déposé.

Appréciez les autres mais ne les enviez pas. Inspirez-vous des autres mais soyez votre propre marque déposée.

CHANGE TA CONSCIENCE ET CHANGE TA VIE.

Bon début de semaine. F.M

Ethique de la personnalité VS Ethique du caractère

Photo de Joseph Ruwa sur Pexels.com

Pour nous permettre de réussir dans la vie, nous sommes appelés à travailler sur l’image que nous avons de nous et celle que nous projetons aux autres lors de nos différentes interactions. La vie nous apprend qu’il s’avère inutile de chercher à tromper les autres pour parvenir à nos fins, car :

« le temps est le plus grand ennemi du menteur »
Professeur Mboyo Ndombo

Dans son livre Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent, Stephen Covey nous parle des recherches qu’il a effectué sur différents ouvrages ayant trait à la perception des soi, au perfectionnement de soi, à la psychologie courante, à l’accomplissement personnel, etc. Et cela afin de découvrir tout ce qu’un peuple considéré libre et démocratique considère comme étant les clés d’une vie réussie.

Ainsi en a-t-il conclu qu’au delà de nos action et de nos paroles, la meilleure manière d’avoir une influence réelle et pérenne sur les autres consiste à nous changer nous mêmes au travers transformation de notre personnalité et notre caractère. Et pour changer réellement ces deux aspects de nos vies, il nous faut impérativement modifier notre modes de perception et c’est là qu’intervient la notion d’éthique de la personnalité et celui du caractère.

L’éthique de la personnalité

Photo de Tarzine Jackson sur Pexels.com

L’éthique de la personnalité correspond à un ensemble de techniques qui permettent de façonner à sa guise l’image que l’on donne de soi.
Cette éthique s’attache plus à l’aspect superficielle de la personnalité d’un individu. Elle met un accent particulier sur la nécessité d’avoir une bonne image sociale.

« L’éducation devrait éveiller la capacité de se percevoir soi-même
et non une complaisance pour l’expression de la personnalité. »
Jiddu Krishnamurti

Elle propose des recettes et remèdes miracles, des emplâtres et des rafistolages, etc. sensés guérir les maux causés par une certaine faiblesse dans sa personnalité. Ces solutions peuvent certes apporter une solution temporaire, mais elles laissent en fait les réels problèmes demeurer tout en leur offrant la possibilité de resurgir encore et toujours.

Dans cette étique-ci, le succès est toujours fonction de :

  • sa personnalité,
  • son image publique,
  • son attitude,
  • son comportements,
  • son talent,
  • sa technique,
  • etc.

Toutes ces choses qui précèdent sont théoriquement censés lubrifier le processus de persuasion dans les interactions humaines. Ainsi l’étique de la personnalité se base principalement sur les techniques d’influences miracles, les stratégies de domination, les tactiques de communication ainsi qu’une attitude positive. Elle s’appuie sur deux fondements, à savoir :

  • « Vouloir c’est pouvoir » ;
  • « Souris à la vie et la vie te sourira ».

Toute fois, certains côtés de l’étique de la personnalité tendent clairement vers la manipulation, voir à la tromperie.
Elle incite, à titre d’exemple à chercher à user de ces techniques pour se faire apprécier de son interlocuteur en prétendant partager ses valeurs et centres d’intérêts au seul afin d’obtenir de celui-ci ce que l’on désir.
Ou encore inspirer une impression de puissance afin de se frayer un chemin dans la vie en intimidant ainsi les autres.

Dans cette étique de la personnalité se trouve être la source inconsciente des solutions que nous tentons d’appliquer afin d’atteindre nos objectifs.

L’éthique du caractère

Photo de Ketut Subiyanto sur Pexels.com

L’éthique du caractère quand à lui a trait à l’intention profonde de chaque personne, aux véritables causes de sa motivation. Il est à noter que le caractère d’une personne traduit la manière dont celle-ci réagit habituellement face à tel ou tel autre situation. Notre caractère en dit plus sur nous que l’image que l’on donne.

« La connaissance donne le pouvoir, mais la force de caractère entraîne le respect. »
(Bruce Lee)

Le caractère est l’une des clés de la réussite personnelle en tant que base et catalyseur de nos actions. Pour espérer vivre une vie réussie, il nous faut entre autres choses avoir :

  • l’intégrité,
  • l’humilité,
  • la fidélité,
  • la sobriété,
  • le courage,
  • la justice,
  • la patience,
  • l’implication,
  • la simplicité,
  • la modestie,
  • et la croyance.

L’éthique du caractère enseigne qu’il existe des principes de base pour une vie fructueuse et affirme que le seul moyen de réussir sa vie et de trouver le bonheur consiste à intégrer ces différents principes à notre caractère.

Dans la course à la réussite la déférence entre l’éthique de la personnalité et l’étique du caractère réside dans le fait que :

  • l’étique de la personnalité tend à user de la manipulation sur son interlocuteur en cherchant à paraître en lieu et place d’être.
  • tandis que l’étique du caractère nous pousse à sonder notre cœur en profondeur car c’est de là que découle toutes les réponse de notre vie.

Il nous appartient de choisir lequel des ces deux principes il nous sied de mettre de l’avant dans notre vie.