Archives pour la catégorie Politique Africaine

La responsabilité du peuple

C’est le peuple qui doit être au centre de tout action visant à améliorer la qualité de la vie d’une nation.

C’est lui qui est le véritable détenteur du pouvoir qui permettrait de faire bouger les choses en Afrique et dans le monde.

La véritable solution aux maux de l’humanité serait de donner la possibilité au peuple de devenir meilleur que ce qu’il est aujourd’hui.

Cette transformation, telle une métamorphose, ne peut se faire qu’au moyen du renouvellement de l’intelligence.

Il est donc de la responsabilité du peuple d’opérer une révolution qui doit partir de l’éveil de conscience de tout un chacun.

POURQUOI LES AFRICAINS NE SUPPORTONS PAS L’ANALYSE RATIONNELLE, LA CRITIQUE ET LA REMISE EN QUESTION ?

Je ne sais pas pourquoi on devrait devenir enragé contre Pougala parce qu’il a osé présenter les limites de l’approche de la lutte afrocentriste que Anta Diop a choisi.

Si l’on commence à penser que nos héros sont parfaits et que l’on ne peut en aucun cas leur trouver des limites ou des insuffisances ou des imperfections qui peuvent aujourd’hui être corrigées c’est qu’on n’est plus dans une lecture intellectuelle.

Les autres font la critique de milite de shakespear de Victor Hugo de kant etc.

Et les ignorants sont les seuls à vouloir rester dans l’idée qu’on ne doit rien analyser rien critiquer rien améliorer rien perfectionner.

Il faut reconnaître que c’est un grave manque de lucidité et de courage intellectuel. Et cela doit être corrigé.

Chaque génération a le devoir d’étudier de comprendre d’analyser d’évaluer et d’améliorer ce que les générations précédentes ont réalisé ou omis de faire. C’est un devoir .

L’intelligence restera toujours la plus jolie.

Il faut que cet aspect des choses soit réglé par notre système éducatif.

C’est impératif et urgent.

SI KAMA

RIEN À FAIRE, L’AFFAIRE EST DANS LE SAC.

Entre l’émotion et la raison, nous optons pour la raison.

Entre l’éducation et l’intelligence, nous optons pour l’intelligence.

Entre la religion et spiritualité, nous optons pour la spiritualité.

Entre la politique et le leadership, nous optons pour le leadership.

Entre la tribu et les valeurs, nous optons pour les valeurs.

L’intelligence restera toujours la plus jolie.

SUSTAINED BY INTELLIGENCE-SOUTENU PAR L’INTELLIGENCE

L’intelligence restera toujours la plus jolie.
  • Ce qu’il faut dire c’est la vérité.
  • Ce qu’il ne faut pas dire c’est le mensonge.
  • Ce qu’il faut promouvoir ce sont les valeurs.
  • Ce qu’il ne faut pas promouvoir ce sont les convictions politico-religieuses ou politico-tribales.
  • Ce qu’il faut influencer c’est le renouvellement de l’intelligence.
  • Ce qu’il ne faut pas influencer l’intelligence étrangère.
  • Ce qu’il faut démontrer c’est l’intelligence.
  • Ce qu’il ne faut pas démontrer ce sont les croyances.
  • Ce qu’il faut enseigner c’est l’utilité.
  • Ce qu’il ne faut pas enseigner c’est les futilités.
L’intelligence restera toujours la plus jolie.

La pratique des Valeurs humaines ne fait pas de vous un religieux, ni un tribal moins encore membre d’un parti politique.

La valeur ajoutée de l’intelligence.

Nous avons l’impression que nos sociétés travers une transformation, c’est-à-dire une inversion des Valeurs.

  • Le gouvernant qui vous parle des Valeurs pour un État de droit, est lui-même plus désordonné que le gouverné.
  • Le croyant qui vous parle des Valeurs, est lui-même plus désordonné que le non croyant.
  • Le tribal qui vous parle des Valeurs culturels, est lui-même plus acculturer que le non tribal.

Nous encourageons tous y compris moi-même à embrasser ses valeurs humaines:
_ la liberté
_ l’Amour
_ le pardon
_ la sobriété
_ l’humanité
_ l’excellence…

Les valeurs humaines ne sont ni religion, ni tribus, ni parti politique.

En effet, la pratique de l’excellence ou de la liberté ne fait pas de vous:
_ Adepte d’une quelconque religion.
_ Membre d’une quelconque tribu
_ Membre d’un parti politique.

La tournure du civisme a été enclenchée depuis très longtemps qui aujourd’hui nous amène à dire que l’intelligence restera toujours la plus jolie.

La valeur ajoutée de l’esprit.

Les valeurs humaines s’imposent à tous sans tendance ni obédience. Ses valeurs nous aide à parfaire l’homme. Et ce l’homme qui décide d’inventer: Religions, tribus, partis politique et autres…

La pratique des Valeurs humaines ne fait pas de vous un religieux, ni un tribal moins encore membre d’un parti politique.

AKILI KIKUNI

LA SITUATION SOCIO-POLITICO-SECURITAIRE AUX PAYS.

La solution c’est savoir.

La révolution est dynamique grâce à l’évolution positive de l’intelligence dans l’entendement du leader.

En effet, le leader gagne le pouvoir (politique, social, économique, culturel et sécuritaire) et non les élections.

Si l’intelligence n’avance pas le leader. Alors L’intelligence du leader est inappropriée à son milieu.

De ce fait, le leader doit impérativement renouveler son intelligence. C’est ici que réside la cause des assassinats de nos leaders. Ceux qui ont renouvelé leur intelligence, ceux qui ont osé penser ce que les autres ne pensent plus.

L’intelligence restera toujours la plus jolie.

Toute intelligence qui n’a pas pour vocation de révéler les causes des effets de son milieu, est inappropriée. Puisqu’au lieu d’éclairer elle obscurcie la raison empirique. Être leader ce n’est pas se voiler la face, refuser de connaitre par peur de voir s’envoler une liberté de pacotille, être leader c’est se définir par ses cognitions (vision, perception, langage, raisonnement,…).

AKILI KIKUNI

L’ÉDUCATION l’indépendance de peuple d’aujourd’hui.

L’instruction, l’apprentissage, l’enseignement disons L’ÉDUCATION est même la clé d’un développement intégral, dynamique et prospère de l’Afrique. De nos jours, en effet l’éducation Africaine vise davantage à transmettre un modèle occidental qu’à faire des Africains des hommes de culture et des agents de développement, c‘est à dire avoir des hommes et des femmes éduqués à la citoyenneté responsable et solidaire afin de s’affirmer indépendant.

La solution c’est savoir.

Voilà pourquoi en général on peut donc estimer que l’indépendance est demeurée jusqu’à nos jours un véritable mythe et que tous les régimes mis en place en Afrique se rejoignent sur un point commun: La permanence d’une politique qui croit bien ou mieux faire, mais alimente le système coloniale légué par le colon et qui aujourd’hui appris multiforme avec des politiques barbares qui à travers ses fluctuations, tend à favoriser les sociétés dominantes aux désavantages des Africains.

Si l’intelligence n’avance pas le leader par rapport à son milieu, alors l’intelligence du leader est inapproprié à son milieu.

AKILI KIKUNI

L’EXPÉRIENCE M’A RENDU SAGE- QUE DIRIEZ-VOUS?

L’EXPÉRIENCE M’A RENDU SAGE-QUE DIRIEZ-VOUS?

Comment peut-on concevoir au 21è siècle une approche aussi incohérente?
«La croyance est absolue pour certains?».

La solution c’est savoir et non la foi.

En effet, il est important de signifier au départ que le concept croyance ne peut être dissocié du concept foi.

Cependant, la foi est ce quelque chose plutôt que rien qui n’a aucun principe démontrable. Mais, nous savons tous que: «Tous ses prétendants détenteurs de la foi sont tous soumises à des expériences qui sont relatives aux situations, aux milieux et aux temps.»

La solution c’est savoir et non la foi.

Ses expériences conduisent ses détenteurs de la foi à des solutions.
Donc la solution (le succès) est relative à l’expérience vécue. Rien d’une quelconque foi. C’est-à-dire ici que l’expérience démontre la connaissance et non la foi.

Comment peut-on s’accrocher à la foi plutôt qu’à l’expérience?

La solution c’est savoir

Nous savons tous que l’expérience vous rend intelligent et sage. La croyance ou foi n’est peut parfaire l’homme.

Tout ennemi est ignorant. Mais tout ignorant n’est pas ennemi.

Le plus grand ennemi de l’homme n’est rien d’autre que sa propre ignorance. Et dans son ignorance, l’ignorant peut devenir un ennemi redoutable.

La solution c’est savoir.

Voilà comment au 21è siècle, l’ennemi, entraînant les autres dans un vide inexplicable (foi) convaincant plusieurs Africains que la solution est une quelconque croyance ayant comme soubassement l’inexplicable.

Néanmoins, nous attendons toujours les détenteurs d’une quelconque croyance nous expliquées l’inexplicable.

Cependant, si les explications sont tirés des expériences de la nature, alors l’intelligence restera toujours la plus jolie. car l’expérience produit de la connaissance dans le temps, et non de la croyance. Cette connaissance sera capable de nous rendre plus intelligent et sage.

La valeur ajoutée de l’intelligence.

Les faits sont têtus. De ce fait, un fait tire sa véracité de l’expérience et non de la foi.

AKILI KIKUNI

Des rêves de puissance, seuls solutions aux maux de l’Afrique

Les rêves sont tel une semence qui, lorsqu’on a le courage de les poursuivre, peuvent produire des miracles.

Chers sœurs et frères africains,

Nous disons tous combattre le même combat, mais nous devons savoir que notre manière de nous y prendre peut certes différer sans aucunement nous opposer les uns les autres.

La triste réalité qui est la nôtre est que certains d’entre nous jouent, parfois inconsciemment, le jeu de nos adversaires en combattant les initiatives des autres.

Oui j’ai bien dit adversaires car ceux à qui nous sommes opposés ne sont pas nos ennemis, mais nos concurrents dans la course à la prépondérance.

Notre lutte est certes noble, mais ce qui nous manque à nous peuples africains, comme l’a si bien dit le Professeur Omotunde, ce sont des rêves de puissance.

L’Occident a toujours rêvé d’être suffisamment puissant afin de dominer le monde et cela s’est concrétisé à bien d’égards.

Mais posons nous la question suivante : Quels sont nos rêves à nous peuples africains ?

La réponse est assez simple bien que bon nombre d’entre nous s’y opposeront : Les africains rêvent de faire partie de l’Occident.

Comment pouvons  nous alors encore nous étonner de ce qui nous advient ?

Rêvons certes, mais rêvons d’une Afrique puissante.

L’indépendance de l’Afrique – ENTREPRENEURS.

L’éducation l’indépendance des peuples d’aujourd’hui.

La valeur ajoutée de l’intelligence.
  • Des hommes et des femmes éduqués à la citoyenneté responsable et solidaire. Chaque peuple qui se souci de sa postérité, a un système ou une marche à suivre pour son développement. C’est-à-dire une société idéale qu’il rêve faire fonctionner dans son pays. Alors, il est impérativement responsable d’avoir un système éducatif responsable et puissant. Aussi puissant qu’il soit, il doit répondre aux besoins de différentes catégories de la population.
L’intelligence restera toujours la plus jolie.
  • Des hommes et des femmes alphabétisées pour assurer leur épanouissement humain. Il s’agit de l’alphabétisation fonctionnelle, branchée sur leurs problèmes concrets liés à l’agriculture, à l’assainissement du milieu. Tout cela étant fait selon le processus du développement intégral bien conçu l’optique de l’auto prise en charge effective de la nation.

La solution c’est savoir.

  • Des femmes et des hommes pouvant suivre la filière de la formation technique jusqu’au degré le plus élevé de la technologie de pointe de manière que le pays ne soit plus dépendant de l’extérieur en cette matière.
  • Des hommes et des femmes pouvant suivre les filières de la formation générale ouverte aux différentes options jusqu’au niveau universitaire et d’enseignement supérieur le plus élevé, permettant au pays de disposer de ressources humaines sûres afin de s’affirmer indépendant.

KIKUNI