Archives pour la catégorie Entrepreneuriat

L’entrepreneuriat recouvre les activités qui concourent à la formation et la croissance d’une entreprise, dont la conséquence première est la création de valeur (richesse, emploi).

Et si vous pouviez vivre de l’entreprenariat ?

Se lancer/évoluer dans l’entreprenariat représente souvent un véritable parcours du combattant.

Avec le manque d’expérience et de méthode, il est difficile de savoir où aller, de se discipliner, et de gérer correctement son activité. Surtout si vous êtes auparavant passé par la case « salarié ».

Au quotidien, vous vous battez contre vous-même. Contre le temps. Contre vos doutes. Contre les idées reçues. Contre votre entourage, parfois. Contre un peu tout, en fait.

Photo de PICHA Stock sur Pexels.com

Mais avez-vous déjà tenté de répondre à la question suivante :

Désirez-vous réellement réussir en tant qu’entrepreneur ?

La question peut vous paraître stupide mais, vous allez le voir, elle est pourtant capitale.

Oui, évidemment : vous voulez devenir un entrepreneur épanoui.

C’est d’ailleurs pour ça que vous vous êtes lancé dans la lecture de cet article, ou que l’idée vous trotte dans la tête.

Sauf que pour le moment, la peur de l’échec liée au doute et à l’incertitude s’avèrent être plus puissantes que votre espoirs en un résultat satisfaisant.

D’ailleurs, vous avez peut-être identifié le ou les coupables. Sans faire de votre cas une généralité, ce sont presque toujours les mêmes constats qui expliquent qu’un entrepreneur ne décolle pas.

Vous allez sûrement vous reconnaître dans l’une des situations suivantes :

  • Vous n’arrivez pas à vous motiver à travailler et vous avez tendance à procrastiner (remettre au lendemain ce que vous pouvez faire aujourd’hui).
  • Vous avez peu ou pas encore de clients potentiels, peu ou pas d’expériences dans le domaine de l’entreprenariat, et vous n’arrivez pas à vous décider avec certitude sur le domaine d’activité dans lequel entreprendre alors que vous y investissez énormément de temps.
  • Vous êtes incertain du pouvoir d’achat de votre clientèle potentielle face à ce que va devoir leur proposer votre entreprise et vous éprouvez de profondes difficultés à évaluer le rendement de votre future activité.
  • Vous doutez de trouver des clients qui puissent estimer vos compétences à leur juste valeur.
  • Vous avez peur. Peur de vous lancer ou d’agir car vous avez l’impression de ne pas être crédible. Allez, disons-le : vous avez l’impression (à tort) que vous allez passer pour un imposteur.

Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul…

Photo de Omotayo Tajudeen sur Pexels.com

Encore une fois, posez-vous la question qui fâche : voulez-vous vraiment réussir en tant que entrepreneur ?

Il est facile de répondre « oui », et c’est probablement ce que vous faites.

« Par contre, avez-vous vraiment la conviction profonde que vous pouvez réussir ? »

« Avez-vous réellement confiance en vous pour lancer ou développer votre propre entreprise une bonne fois pour toutes ? »

Parce que la clé, elle est là.

La clé, elle réside aussi – et surtout – dans la dimension psychologique, qui va au-delà de vos propres compétences.

Savoir fixer vos tarifs, maîtriser toutes les subtilités de votre marché, ou encore avoir une certaine force de persuasion face à un client, c’est très bien.

Mais pour franchir un palier et devenir un entrepreneur accompli, vous devez impérativement avoir une bonne image de vous-même et savoir ce que vous valez.

C’est pour aider tous ces entrepreneurs et aspirants entrepreneurs à réussir dans leur activité que Africa-Ubuntu a conçu le programme…

Devenez un entrepreneur accompli

Photo de Rebrand Cities sur Pexels.com

Ce programme sera accessible uniquement accessible aux abonnés.

Pour pouvoir y accéder, veuillez remplir le formulaire suivant :

Origine de la pauvreté en RD Congo et en Afrique


Bien de facteurs sont pointés du doigt comme étant responsables de la pauvreté en RD Congo en particulier et en Afrique en général. Pour les uns ce sont la politique nationale qui en est responsable, tandis que pour d’autres ces sont les occidentaux les vraies coupables. D’autres condamnent les chinois et d’autres encore les indo-pakistanais, la communauté libanaise, etc.

Photo de Riya Kumari sur Pexels.com

Personnellement je reconnais que toutes les personnes précités jouent un rôle majeure quant à l’état actuel de notre économie, mais ils sont loin d’être les principaux responsables de la pauvreté qui prévaut dans notre pays et dans ce magnifique continent qui est le nôtre.

Mais alors qui est le premier responsable de cet état de chose ? Je vais répondre à cette question en citant l’exemple de ce que nous faisons et vivons quotidiennement sans que cela puisse interpeller notre conscience.

Ce soir je suis allé chercher des couches culottes pour mes jumeaux à la boutique du coin de mon avenue. J’en ai profité pour acheter un certain nombre d’articles de première nécessité afin de me décharger de mes courses matinales habituelles. J’ai donc pris du sucre, des pâtes, du lait, des pâtisseries, etc.

Et juste avant que j’ai pu finir de faire mes emplettes je m’aperçois que pratiquement aucun des produits présents sur les différents étalages de ladite boutique n’est produit par une entreprise congolaise. Ils sont soit importés des pays asiatiques et européens, soit produits localement par des indo-pakistanais. Pour ainsi dire que toute la production des produits de première nécessité, de tous ce que mon peuple achète et consomme au quotidien, est produite par des sociétés étrangères.

Vu sous l’angle de la mondialisation cela ne pose aucun problème puisque le monde est devenu tel un gigantesque village car où que l’on aille on est théoriquement chez soi.

Photo de abhishek goel sur Pexels.com

Mais le bas vient à blesser lorsque l’on observe cette situation sous l’angle économique car cela fait de nous un pays avec une économie majoritairement extravertie car les capitaux par lesquels la production de ces produits de première nécessité est rendue possible viennent des pays étranger. Ainsi les devises, fruit du produit de la vente des ces productions étrangères, ne restent pas dans le circuit financier national. Ils doivent aller servir principalement à rembourser les emprunts contractés par ces investisseurs étrangers dans leurs pays d’origine et le reste va servir, entre autres choses, à financer la production de leurs marchandises dans ces mêmes pays.

De cela résulte une immense fuite de capitaux et de monnaie de change empêchant ainsi l’existence d’une stabilité économique favorable au bien être sociale de la population.

Photo de Dazzle Jam sur Pexels.com

Ce qui précède devrait nous interpeller profondément en tant que peuple et en tant que nation. Voir toute une nation abandonner l’intégralité de la production de ses produits de première nécessité à des étrangers est non seulement dramatique, mais cela est une honte. Ceci ne se fait nul par ailleurs dans le monde si ce n’est en Afrique.

Nous pouvons bien tenter de nous dédouaner en faisant incomber la faute aux politiciens, mais c’est plutôt à nous la population que revient cette responsabilité. Car c’est nous qui sommes les vraies responsables de cette situation par notre manque d’esprit d’initiative. Nous sommes dénoués de rêves de grandeur et d’ambitions puissantes, seuls motivations qui pourraient nous pousser à nous lever en vue d’élever notre niveau d’excellence dans les affaires.

Reporter la responsabilité de ce qui fait notre malheur sur nos politiciens ou se lancer à tue-tête dans la xénophobie n’est pas une solution en soi. La solution serait d’admettre nos torts et de travailler en vue de réparer nos erreurs présentes et passées.

Se réfugier dans notre zone de confort n’aide en rien car la réalité, bien plus tenace qu’une sangsue, nous rattrapera au tournant. Nous devons nous prendre en charge en nous lançant dans des activités du genre des coopératives et associations afin de pallier au manque de financement.

La chine ne vend pas que des assiettes, des tasses et des fourchettes. Elle vend aussi des solutions de productions industrielles. Nous avons intérêt à agir en toute humilité afin d’apprendre auprès de ceux qui ont su adopter des stratégies économiques efficaces. Non seulement sur les bancs des écoles, mais aussi et surtout sur le plan professionnel. Non en tant qu’employés, mais aussi et surtout en tant que partenaires d’affaire.

Arrêtons d’avoir peur de prendre des risques, car il s’avère que ce sont les investissements les plus risqués qui paient le mieux. Qui ne risque rien n’a rien dit-on, mais on omet de dire que : « celui qui n’a rien, risque gros » et « le poids de l’échec est bien plus difficile à porter que la douleur résultant des sacrifices nécessaires pour l’atteinte du succès« .

Donnons nous rendez-vous au sommet, car c’est là que se trouve être notre place dans la vie.

Téléchargez gratuitement le livre électronique Un Pas Vers La Réussite
L’auteur vous donne 3 raisons très simples pour lesquelles vous devriez lire ce livre :
– La première raison est que ce livre vous permettra d’identifier votre vocation dans la vie afin de vous diriger vers la réussite.
– La deuxième raison est que ce guide vous permettra d’utiliser des outils afin de vous ramener sur le droit chemin.
– La dernière raison est que cet ouvrage vous permettra de passer à l’action afin d’entreprendre le premier pas vers la réussite.

Ses conquêtes: Succès, Solution, Sagesse,…

La valeur ajoutée de l’intelligence.

Le seul oiseau qui ose picorer un aigle est le corbeau. Il est assis sur le dos et mord dans le cou de l’aigle. Surprenant, l’aigle ne répond pas et ne se bat pas avec le corbeau; il ne dépense ni temps ni énergie sur le corbeau. Il ouvre simplement ses ailes et commence à monter plus haut dans les cieux. Plus le vol est haut, plus il est difficile pour le corbeau de respirer, puis le corbeau tombe par manque d’énergie.

La solution c’est savoir.

https://africaubuntu.com/2020/07/10/le-resultat/

Que faut-il retenir ?

Cela signifie simplement que ne vous arrêtez pas face à un obstacle, continuer d’avancer malgré les morsures, foncez, allez toujours plus haut même si l’on vous tire vers le bas. Vous arriverez sur le niveau où vos ennemis manqueront d’énergie et lâcheront prise.
Relevez vos défis!
Poursuivez vos rêves !

La valeur ajoutée de l’esprit.

Je vous encourage pour le reste de cette année à monter plus haut et à apprendre de l’Aigle afin que vous puissiez surmonter facilement les obstacles et ne pas être distrait de votre objectif et de votre destin.

#ImpactYourGeneration

OBAMA Laurence

LA DÉMOCRATIE VS LE LEADERSHIP.

La valeur ajoutée de l’esprit.

Là où le leadership a assommé la démocratie à la lumière d’un réverbère, les intelligents renouvellent leurs actions.

La démocratie en philosophie selon le philosophe Paul Ricoeur: « Est démocratique, une société qui se reconnaît divisée, c’est-à-dire traversée par des contradictions d’intérêt et qui se fixe comme modalité, d’associer à parts égales, chaque citoyen dans l’expression de ces contradictions, l’analyse de ces contradictions et la mise en délibération de ces contradictions, en vue d’arriver à un arbitrage ».

Voilà ici des faits témoignant la présence de la dite démocratie en Afrique:

_ croire à la constitution de son pays.
_ croire à l’idéologie de son parti politique.
_ croire à sa propre doctrine de sa religion.
_ croire aux dialectes de sa tribu.

Clairement, l’Afrique est très très démocratique. Elle égorge des peuples qui se reconnaissent divisés en structure organisationnelle des hommes contredisant d’autre structure:

_ Ceux qui croient à certaines idéologies, ils vont rejoindre les autres pour enregistrer un parti politique.
_ ceux qui croient à certaines doctrines, ils vont rejoindre les autres pour commencer une religion.
_ ceux qui croient à certaines dialectes, ils vont rejoindre les autres pour former une tribu.
_ ceux qui croient à certaines technologies, ils vont rejoindre les autres pour aboutir à une civilisation.

Le savoir nous permet de comprendre en lieu et place de croire.

Le leadership, un acte de connaissance de la situation qui engendre la compréhension des faits.
Nous évitant, toutes tendances et obédiences à des structures organisationnelle des hommes.

Cependant, je partage l’avis d’un ami qui dit : Colonisons l’esprit, l’intelligence de nos enfants par la renaissance africaine. On ne se développe pas en éduquant ses enfants à partir des principes du voisin, lui certaines fois est clairement contre votre prospérité. Cela ne fera que dresser vos progénitures contre vous, contre votre communauté, contre votre race , contre votre pays, votre nation et surtout votre continent. Alors changeons nos mentalités.

En résumé, ce changement nous introduit à la culture du savoir-faire. Là où on a pour diversité les compétences. Là où tous nous nous reconnaissons unis et non divisés.

La solution c’est savoir.
SAVOIR POUR ÊTRE. ET ÊTRE POUR LE LEADERSHIP.

CHANGEZ VOTRE ETAT D’ESPRIT !!!

Le partenariat est potentiellement profitable à toutes les parties prenantes

Richard Branson dit :

« Si quelqu’un vous invite à rejoindre une entreprise pour un partenariat d’affaire, rejoignez l’entreprise même si vous ne savez pas de quoi il s’agit. Mais soyez patient et apprenez le processus progressivement et sans relâche.

Restez-y même s’il faut cinq ans pour y parvenir, car lorsque les avantages et les bonus commenceront à couler, vous ne serez plus jamais la même personne. »

Les gens n’ont pas la patience de créer une entreprise pendant 3 ans. Mais ils ont la patience d’aller travailler pendant 40 ans.

C’est fou comment certaines personnes pensent que 2 à 5 ans d’activité dans un business est une longue période pour devenir riche. Cependant, il n’hésitent pas à investir 40 années de leur vie dans un travail dont, à terme, ils sortiront fauchés comme les blés.

CHANGEZ VOTRE ETAT D’ESPRIT !!! 👌