ONESIME – HISTOIRE SUR LA MÉTHODE PRATIQUE DE VACCINATION.

Photo de Anna Shvets sur Pexels.com

~Onesime; l’Homme qui a apporté en Amérique la méthode Africaine de la Vaccination~.

Né en Afrique, Onesime fut emmené de force en Amérique pour devenir esclave dans la plantation d’un ministre nommé Cotton Mather.

Quelques années plus tard lorsqu’un jour à Boston, une épidémie de variole éclata en 1721, le propriétaire de la plantation demanda à Onesime s’il avait déjà contracté cette maladie, lequel lui répondit ‘: «oui et non», en lui expliquant tout en montrant sa cicatrice qu’il s’était injecté lui-même une petite quantité de Variole et qu’il était maintenant immunisé grâce à une Procédure d’inoculation qui était déjà pratiquée depuis longtemps en Afrique.

Onesime lui a donc expliqué qu’il y avait une pratique extrêmement ancienne qui existait presque depuis toujours en Afrique, laquelle impliquait l’extraction de pustule d’une Personne infectée à l’aide d’une épine pour gratter sa peau puis pour réintroduire une petite quantité de cette infection afin de donner au sujet, une Immunité Naturelle à cette même maladie.

Bien qu’à cette époque la saignée était encore de rigueur, l’inoculation était encore une chose considérée comme extrêmement dangereuse, cependant Cotton Mather fut extrêmement intéressé par les informations précises fournies par Onesime, alors il enquêta parmi d’autres Africains nés sur leur Continent, où il se rendit compte que cette pratique était effectivement très répandue, lequel par la suite, finira par convaincre un de ses amis; le Dr Zabdiel Boylston d’expérimenter cette soi-disante « nouvelle » Procédure.

Ce médecin commença dabord par deux esclaves ainsi que par son Fils lui-même atteint puis un peu plus tard sur 240 autres Personnes malgré les protestations et les menaces à cause du fait que le processus d’Inoculation était Politiquement, Religieusement et Médicalement interdit aux États-Unis et en Europe mais dont les dossiers montrent que 90% des Personnes volontaires pour être inoculées avaient survécu tandis que 60% des Personnes non-Inoculées étaient mortes du Virus.

La pratique Africaine traditionnelle d’Onésime sera aussi abondamment utilisée pour inoculer des soldats américains pendant la guerre révolutionnaire, ce qui introduira définitivement le concept d’inoculation aux États-Unis puis dans toute l’Europe comme étant le moyen le plus efficace de traiter la maladie jusqu’au développement de la vaccination par Edward Jenner à partir de 1796.

C’est donc grâce au souvenir d’Onesime et d’une Science Médicale Traditionnelle Africaine, qu’il est apparu comme un pionnier médical qui a permis de sauver à cette époque de nombreuses Vies et qui par la suite a déclenché l’introduction rapide du Processus d’inoculation connu aujourd’hui comme la Vaccination Hypodermique.

C’est la raison pour laquelle, nous devons rendre hommage et respecter la Médecine Traditionnelle Africaine comme une Science Holistique (qui englobe tout) et comme la mère de la médecine, laquelle a toujours su intégrer leur grande connaissance de l’Herboristerie avec des éléments de la Spiritualité Africaine, et où la maladie n’est pas seulement considérée comme un problème purement physique et dont le concept est maintenant largement accepté et reconnu par la science « Moderne ».

Hotep.

Une réflexion sur « ONESIME – HISTOIRE SUR LA MÉTHODE PRATIQUE DE VACCINATION. »

  1. La vérité est têtue.
    Quels que soient les offorts qui peuvent être déployées en vue de l’étouffer elle finit toujours par se révéler au grand jour.
    Hotep

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s