Origine de la pauvreté en RD Congo et en Afrique


Bien de facteurs sont pointés du doigt comme étant responsables de la pauvreté en RD Congo en particulier et en Afrique en général. Pour les uns ce sont la politique nationale qui en est responsable, tandis que pour d’autres ces sont les occidentaux les vraies coupables. D’autres condamnent les chinois et d’autres encore les indo-pakistanais, la communauté libanaise, etc.

Photo de Riya Kumari sur Pexels.com

Personnellement je reconnais que toutes les personnes précités jouent un rôle majeure quant à l’état actuel de notre économie, mais ils sont loin d’être les principaux responsables de la pauvreté qui prévaut dans notre pays et dans ce magnifique continent qui est le nôtre.

Mais alors qui est le premier responsable de cet état de chose ? Je vais répondre à cette question en citant l’exemple de ce que nous faisons et vivons quotidiennement sans que cela puisse interpeller notre conscience.

Ce soir je suis allé chercher des couches culottes pour mes jumeaux à la boutique du coin de mon avenue. J’en ai profité pour acheter un certain nombre d’articles de première nécessité afin de me décharger de mes courses matinales habituelles. J’ai donc pris du sucre, des pâtes, du lait, des pâtisseries, etc.

Et juste avant que j’ai pu finir de faire mes emplettes je m’aperçois que pratiquement aucun des produits présents sur les différents étalages de ladite boutique n’est produit par une entreprise congolaise. Ils sont soit importés des pays asiatiques et européens, soit produits localement par des indo-pakistanais. Pour ainsi dire que toute la production des produits de première nécessité, de tous ce que mon peuple achète et consomme au quotidien, est produite par des sociétés étrangères.

Vu sous l’angle de la mondialisation cela ne pose aucun problème puisque le monde est devenu tel un gigantesque village car où que l’on aille on est théoriquement chez soi.

Photo de abhishek goel sur Pexels.com

Mais le bas vient à blesser lorsque l’on observe cette situation sous l’angle économique car cela fait de nous un pays avec une économie majoritairement extravertie car les capitaux par lesquels la production de ces produits de première nécessité est rendue possible viennent des pays étranger. Ainsi les devises, fruit du produit de la vente des ces productions étrangères, ne restent pas dans le circuit financier national. Ils doivent aller servir principalement à rembourser les emprunts contractés par ces investisseurs étrangers dans leurs pays d’origine et le reste va servir, entre autres choses, à financer la production de leurs marchandises dans ces mêmes pays.

De cela résulte une immense fuite de capitaux et de monnaie de change empêchant ainsi l’existence d’une stabilité économique favorable au bien être sociale de la population.

Photo de Dazzle Jam sur Pexels.com

Ce qui précède devrait nous interpeller profondément en tant que peuple et en tant que nation. Voir toute une nation abandonner l’intégralité de la production de ses produits de première nécessité à des étrangers est non seulement dramatique, mais cela est une honte. Ceci ne se fait nul par ailleurs dans le monde si ce n’est en Afrique.

Nous pouvons bien tenter de nous dédouaner en faisant incomber la faute aux politiciens, mais c’est plutôt à nous la population que revient cette responsabilité. Car c’est nous qui sommes les vraies responsables de cette situation par notre manque d’esprit d’initiative. Nous sommes dénoués de rêves de grandeur et d’ambitions puissantes, seuls motivations qui pourraient nous pousser à nous lever en vue d’élever notre niveau d’excellence dans les affaires.

Reporter la responsabilité de ce qui fait notre malheur sur nos politiciens ou se lancer à tue-tête dans la xénophobie n’est pas une solution en soi. La solution serait d’admettre nos torts et de travailler en vue de réparer nos erreurs présentes et passées.

Se réfugier dans notre zone de confort n’aide en rien car la réalité, bien plus tenace qu’une sangsue, nous rattrapera au tournant. Nous devons nous prendre en charge en nous lançant dans des activités du genre des coopératives et associations afin de pallier au manque de financement.

La chine ne vend pas que des assiettes, des tasses et des fourchettes. Elle vend aussi des solutions de productions industrielles. Nous avons intérêt à agir en toute humilité afin d’apprendre auprès de ceux qui ont su adopter des stratégies économiques efficaces. Non seulement sur les bancs des écoles, mais aussi et surtout sur le plan professionnel. Non en tant qu’employés, mais aussi et surtout en tant que partenaires d’affaire.

Arrêtons d’avoir peur de prendre des risques, car il s’avère que ce sont les investissements les plus risqués qui paient le mieux. Qui ne risque rien n’a rien dit-on, mais on omet de dire que : « celui qui n’a rien, risque gros » et « le poids de l’échec est bien plus difficile à porter que la douleur résultant des sacrifices nécessaires pour l’atteinte du succès« .

Donnons nous rendez-vous au sommet, car c’est là que se trouve être notre place dans la vie.

Téléchargez gratuitement le livre électronique Un Pas Vers La Réussite
L’auteur vous donne 3 raisons très simples pour lesquelles vous devriez lire ce livre :
– La première raison est que ce livre vous permettra d’identifier votre vocation dans la vie afin de vous diriger vers la réussite.
– La deuxième raison est que ce guide vous permettra d’utiliser des outils afin de vous ramener sur le droit chemin.
– La dernière raison est que cet ouvrage vous permettra de passer à l’action afin d’entreprendre le premier pas vers la réussite.

2 réflexions sur « Origine de la pauvreté en RD Congo et en Afrique »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s